La dynamique féministe indépendante exprime sa profonde inquiétude face aux dangers contenus dans le nouveau projet de constitution

  • par
الديناميكية النسوية المستقلة تعبر عن قلقها الشديد من مخاطر تضمنها مشروع الدستور الجديد
Spread the love

La dynamique féministe indépendante a exprimé sa « grande inquiétude face à ce qu’elle considère comme des « risques » dans le nouveau projet de constitution qui « menacent la démocratie, les libertés publiques et individuelles, la réalisation de la citoyenneté et l’égalité effective », selon le texte d’un communiqué publié aujourd’hui, Samedi.

Il est prévu que les composantes du dynamisme féministe et un certain nombre d’autres organisations féministes annonceront lors d’une conférence de presse mardi prochain leur position sur la participation au référendum du 25 juillet 2022 sur le nouveau projet de constitution, selon ce qui a été déclaré par (TAT) aujourd’hui, samedi, la présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates, Naila Zughlami. .

Dans sa déclaration sous le slogan « Pas de référendum sur la liberté, l’égalité et les droits des femmes… Non à la confiscation des libertés et de l’égalité selon les finalités de l’islam », la dynamique féministe a indiqué que malgré « l’adoption de la nouvelle constitution pour la principe de non-discrimination, il a remplacé l’égalité effective entre les sexes par la justice selon une conception religieuse qui se réfère au sens intentionnel dans lequel l’égalité est absente.

Elle a également précisé que le nouveau texte constitutionnel préservait les libertés publiques et individuelles, mais les restreignait d’une manière qui menaçait leur essence, soulignant la suppression complète de la civilité de l’État des chapitres 2 et 49 de la Constitution de 2014 et stipulant que l’État « travail pour atteindre les objectifs de l’islam », qui « ôte à l’État le caractère de neutralité ». Elle fait du facteur religieux un élément de la vie politique et juridique de l’État, et ses implications pour la législation future, les garanties à protéger et les limites imposées », selon son évaluation.

Et elle a souligné que « la multiplicité des chapitres qui font référence à « ce qui est fixé par la loi », à l’instar du texte de la constitution de 1957, donnerait au législateur le pouvoir absolu de définir et de restreindre ces droits ». La loi islamique, qu’elle considérait comme « contraire à l’essence des conventions internationales et à l’universalité des droits de l’homme ».

Et elle a estimé que le nouveau projet de constitution accorde au président de la République de grands pouvoirs dans l’article 108 « permettant la domination et le contrôle sur toutes les institutions », en plus d’assurer la nomination des membres de la Cour constitutionnelle et des membres des organes et institutions constitutionnels de la l’absence de garanties de responsabilité et le retrait de la confiance, selon le même communiqué.

A travers cette lecture, le dynamisme féministe enregistre un affaiblissement du pouvoir législatif en répartissant ses tâches entre deux chambres, dont le Conseil national des régions et des régions, ce qui « permet d’aller vers la construction à la base et porte atteinte au droit au vote direct », selon à sa vision.

Dans cette déclaration, elle a appelé tout le spectre des droits civils et humains à unir leurs efforts et à créer une contre-autorité pour résister à toute injustice ou déviation qui violerait les droits des femmes, la citoyenneté et la démocratie.

Il est à noter que la dynamique féministe indépendante comprend l’Association tunisienne des femmes démocrates, l’Association Beyti, l’Association Aswat Nisa, le Groupe Tawheeda à Cheikh, l’Association des femmes tunisiennes pour la recherche sur le développement, l’Association de la citoyenneté et des femmes au Kef, le Association Amal pour la famille et l’enfance, l’association Jusoor au Kef, association de la parole.


#dynamique #féministe #indépendante #exprime #profonde #inquiétude #face #aux #dangers #contenus #dans #nouveau #projet #constitution

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.