Zuhair Hamdi : La plupart des participants aux dialogues précédents sont soit en prison, soit poursuivis

  • par
Zuhair Hamdi : La plupart des participants aux dialogues précédents sont soit en prison, soit poursuivis
Spread the love

Le secrétaire général du Parti du courant populaire, Zuhair Hamdi, a déclaré que le cours du 25 juillet venait corriger la situation politique dans le pays, ouvrir les portes au changement économique et social, et renverser le rapport de force après que cela était impossible. par des moyens normaux malgré les soulèvements répétés du peuple depuis 2012.

Aujourd’hui, jeudi, l’invité de POLITIKA, Zuhair Hamdi, a souligné que le système politique au pouvoir au cours des dernières années s’est efforcé de s’accrocher au pouvoir et de servir ses intérêts, « en s’alliant à toutes les formes de corruption et de terrorisme », décrivant ces forces politiques comme « des agents et des aux pauvres. »

D’autre part, la nature adoptée par le président de la République pour réaliser le dialogue national n’était pas idéale, et elle aurait pu être meilleure qu’elle ne l’était, mais elle n’était « pas pire » que les dialogues précédents tels que « Carthage 1 » et « Carthage 2 », qui n’étaient pas de vrais dialogues mais plutôt « Les accords politiques ne représentent pas les Tunisiens », comme il l’a dit.

Zuhair Hamdi a répondu aux regrets concernant les dialogues précédents en déclarant : « Où sont les parties à ces dialogues aujourd’hui ? La plupart de ses symboles sont soit en prison, soit poursuivis et poursuivis par des accusations de trahison, de corruption et de terrorisme.


#Zuhair #Hamdi #plupart #des #participants #aux #dialogues #précédents #sont #soit #prison #soit #poursuivis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.