La Banque mondiale accorde à la Tunisie 130 millions de dollars pour assurer la sécurité alimentaire

  • par
البنك الدولي يمنح تونس 130 مليون دولار لتحقيق الأمن الغذائي
Spread the love

Hier, mardi 28 juin 2022, la Banque mondiale a approuvé un nouveau financement de 130 millions de dollars pour la Tunisie afin d’atténuer l’impact de la guerre en Ukraine en finançant des importations vitales de blé tendre et en fournissant un soutien d’urgence pour couvrir les importations d’orge du pays nécessaires pour la production laitière, ainsi que le soutien aux petits agriculteurs avec des semences pour la prochaine saison agricole.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme d’intervention d’urgence élaboré en coordination avec les partenaires financiers de la Tunisie, dont la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque européenne d’investissement et l’Union européenne, dans le but de soutenir les importations à court terme de blé utilisé dans l’industrie du pain pour s’assurer que les personnes à faible revenu continuent d’avoir accès à du pain à des prix abordables. raisonnable, et de l’orge utilisée pour l’élevage du bétail, ainsi que pour répondre aux besoins agricoles de la production locale de céréales, selon le texte de la communication.

Ce projet jette les bases de réformes visant à remédier aux vulnérabilités de la chaîne de valeur céréalière, notamment en élaborant des politiques de sécurité alimentaire pertinentes, en améliorant leur impact sur les résultats nutritionnels et la diversification de l’alimentation, en renforçant la résilience de la Tunisie aux futures crises alimentaires et en fournissant une assistance technique pour moderniser la filière céréalière. bureau et système de soutien alimentaire en Tunisie.

« La Tunisie est confrontée à des défis majeurs en termes d’approvisionnement en céréales en raison des difficultés d’accès aux marchés financiers et de la hausse des prix internationaux, qui ont affecté la capacité du pays à acheter des céréales importées », a déclaré Alexandre Arrobio, directeur pays de la Banque mondiale en Tunisie. Nous travaillons en étroite collaboration avec d’autres partenaires pour soutenir le gouvernement. La Tunisie dans ses efforts pour assurer la sécurité alimentaire, tout en réalisant certaines réformes structurelles qui ont pris du retard au niveau des systèmes agricoles et alimentaires.

En parallèle des fonds qui seront apportés par d’autres bailleurs de fonds, le projet vise à éviter les ruptures d’approvisionnement en pain au troisième trimestre 2022 en finançant l’achat urgent de blé tendre, équivalent à un mois et demi de consommation. Le financement permettra également d’acheter environ 75 000 tonnes métriques d’orge pour couvrir les besoins des petits producteurs laitiers pendant environ un mois, en plus de 40 000 tonnes de semences de blé de haute qualité pour sécuriser la prochaine campagne agricole, qui débute en octobre 2022.

La conception du projet tient compte du caractère exceptionnel de la crise actuelle et de son impact sur la Tunisie à travers des mesures d’urgence visant à protéger les couches pauvres et nécessiteuses de la population.

La suspension soudaine des exportations de céréales de l’Ukraine et la pénurie d’exportations de la Fédération de Russie et de la région de la mer Noire en raison de la guerre en cours en Ukraine ont eu des effets considérables sur la sécurité alimentaire dans le monde.

La Tunisie est particulièrement vulnérable aux perturbations de l’approvisionnement en céréales, car elle a importé l’an dernier 60 % de ses besoins en blé tendre et 66 % de ses besoins en orge de la Fédération de Russie et de l’Ukraine.

Ce projet devrait réduire la dépendance à l’égard des importations à long terme, en offrant des incitations à augmenter durablement la production céréalière nationale, en développant des politiques agricoles et alimentaires plus efficaces et durables et en renforçant la sécurité alimentaire tout en protégeant les familles les plus nécessiteuses.

Il est rapporté que le 18 mai 2022, dans le cadre d’une réponse mondiale globale à la crise actuelle de la sécurité alimentaire, la Banque mondiale a annoncé des mesures qu’elle a l’intention de prendre, en mettant à disposition jusqu’à 30 milliards de dollars de projets existants et nouveaux dans des domaines tels que agriculture, nutrition, protection sociale, eau et irrigation. Ce financement comprendra des efforts pour encourager la production de nourriture et d’engrais, renforcer les régimes alimentaires, faciliter l’augmentation du commerce et soutenir les familles et les producteurs qui en ont le plus besoin.


#Banque #mondiale #accorde #Tunisie #millions #dollars #pour #assurer #sécurité #alimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.