La Banque africaine de développement présente en Tunisie son plan pour l’industrie pharmaceutique et vaccinale

  • par
البنك الإفريقي للتنمية يعرض في تونس خطته في مجال صناعة الأدوية واللقاحات
Spread the love

Aujourd’hui, mardi, des responsables de la Banque africaine de développement ont présenté le plan et la vision de la banque pour la période 2021-2030 dans le domaine du développement de l’industrie pharmaceutique et des vaccins, et conclu des opportunités de coopération entre la Banque et les secteurs public et privé pour faire avancer l’industrie pharmaceutique localement et au niveau du continent africain.
L’atelier s’est déroulé en présence du Directeur Général du Bureau Régional de la Banque Africaine de Développement en Tunisie, Mohamed Al-Azizi, du Directeur du Secteur de l’Industrie et des Minerais à la Banque Africaine de Développement, Abou Mokhtar, du Ministre de l’Economie et du Plan Samir Said , le ministre de la Santé Ali Merabet, le directeur de l’Institut Pasteur de Tunis Al-Hashimi, le ministre et le président de la Chambre nationale de l’industrie pharmaceutique, Tarek Hammami.
Le directeur général du bureau régional de la Banque africaine de développement en Tunisie, Mohamed Al-Azizi, a indiqué à TAT que la tenue de cet atelier, le premier du genre en Tunisie, vise à introduire la stratégie de la Banque africaine de développement dans le domaine de la promotion des produits pharmaceutiques et vaccinaux. l’industrie au niveau local et au niveau africain.
Il a souligné que la Banque africaine de développement a alloué des fonds importants pour promouvoir la production de médicaments, que ce soit localement ou dans les pays africains, en plus des fonds et de l’assistance liés au soutien à l’exportation de médicaments et de vaccins vers les pays du continent africain.
La Banque africaine de développement cherche, selon lui, à renforcer la capacité de production de médicaments sur le continent africain et à assurer sa sécurité pharmaceutique en raison de la fragilité dont il souffre dans son système sanitaire et pharmaceutique, notamment avec la propagation de la pandémie de Covid 19. .
Le continent africain souffre d’une dépendance en matière d’approvisionnement en médicaments, puisque la proportion de ses importations de médicaments atteint 70%, alors que sa capacité de production de vaccins ne dépasse pas 1%, selon les statistiques présentées aujourd’hui par la Banque africaine de développement.
Mohamed Al-Azizi a confirmé que la Banque africaine de développement cherche, en présentant sa stratégie, à suivre l’interaction des secteurs public et privé en Tunisie avec sa vision et son plan afin d’identifier les domaines de coopération et de partenariat et les opportunités d’investissement dans les secteurs pharmaceutique et pharmaceutique. l’industrie des vaccins.
Pour sa part, le ministre de la Santé Ali Merabet a indiqué (TAT) que la stratégie de la Banque africaine de développement offre d’importantes opportunités aux secteurs public et privé en Tunisie pour développer la fabrication de médicaments et de vaccins et promouvoir les exportations vers les pays du continent africain.
Il a souligné que le développement de l’industrie pharmaceutique est l’un des quatre grands axes sur lesquels repose la stratégie nationale de santé, notant que la Banque africaine de développement appuiera la Tunisie dans le financement de la production de médicaments et de vaccins localement ou au niveau africain, comme ainsi que le soutien aux exportations tunisiennes vers l’Afrique.
« L’industrie pharmaceutique est un devoir national pour assurer la sécurité sanitaire », a-t-il déclaré, ajoutant dans le même sens que le financement des industries pharmaceutiques et vaccinales par la Banque africaine de développement créera une opportunité importante de pénétrer le marché africain.
Pour sa part, le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saeed, a déclaré que la Banque africaine de développement a alloué un budget total de 111 milliards de dollars pour les investissements liés à l’industrie pharmaceutique et vaccinale, indiquant que 11 milliards de dollars sont censés être alloués à l’avancement de l’industrie pharmaceutique. industries, tandis que 100 milliards de dollars sont destinés au développement des infrastructures.
Le ministre de l’Economie et du Plan a souligné que le rôle de la Banque africaine de développement sera efficace dans la réalisation de la sécurité pharmaceutique sur le continent africain, à travers la réalisation du partenariat et de la coopération entre la Banque et ses partenaires, qu’ils soient du secteur public ou privé.
Il a expliqué que cette coopération réduirait l’écart d’accès aux médicaments et aux vaccins en Afrique, après que de nombreux pays pauvres aient connu une crise sanitaire sans précédent aggravée par le comportement de certains pays qui ont imposé des restrictions lors de la pandémie de Covid-19 à l’exportation de médicaments et de vaccins. pour répondre à leurs besoins.
Le chef de la Chambre nationale de l’industrie pharmaceutique, Tarek Hamami, a déclaré (TAT) que la stratégie de la Banque africaine de développement offrait une opportunité importante pour le développement de l’industrie pharmaceutique et vaccinale par le secteur privé.
La banque n’a pas précisé la valeur des fonds alloués à la Tunisie en particulier, mais le patron de la Chambre nationale de l’industrie pharmaceutique a souligné la nécessité pour les investisseurs tunisiens de soumettre leurs projets pour obtenir leur part des fonds de la Banque africaine de développement.
Il existe actuellement 35 institutions en Tunisie actives dans l’industrie pharmaceutique, dont la production couvre 75% du marché local. La capacité d’exportation du secteur s’élève à 21 % de la production nationale.
Les médicaments fabriqués en Tunisie sont exportés vers 24 pays africains en plus du Golfe et de l’Europe. Les recettes d’exportation en 2021 se sont élevées à environ 280 millions de dinars, selon les données présentées à (TAP) par le chef de la Chambre nationale de l’industrie pharmaceutique, Tariq Hamami.


#Banque #africaine #développement #présente #Tunisie #son #plan #pour #lindustrie #pharmaceutique #vaccinale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.