54 juges dispensés saisissent le Tribunal administratif

  • par
54 قاضيا من المعفيين يتقدمون بدعاوى للمحكمة الإدارية
Spread the love

54 juges dispensés saisissent le Tribunal administratif

Le porte-parole officiel du tribunal administratif, Imad Al-Ghabri, a déclaré aujourd’hui, mardi 28 juin 2022, que 54 juges, parmi ceux visés par la décision d’exemption, ont soumis des affaires au tribunal administratif dans des affaires initiales d’« écrasement » visant à l’annulation de l’arrêté présidentiel numéro 516 et des affaires dans le cadre de la « suspension de l’exécution dudit arrêté ». « .

Al-Ghabri a ajouté, dans une déclaration à l’agence de presse africaine de Tunis, que le tribunal a déjà entamé les procédures de renvoi des requêtes aux autorités concernées représentées à la présidence de la République, à la présidence du gouvernement et au ministère de la justice, d’y répondre et de compléter les prescriptions d’enquête à leur égard avant de statuer dans les délais maximum légaux.

Il a rappelé que ces délais sont limités à deux mois pour statuer sur les cas de sursis à exécution compte tenu de leur urgence.

Selon le décret présidentiel n° 516 en date du 1er juin 2022, 57 magistrats ont été révoqués, et cette dispense s’est heurtée à un ferme rejet de la part des magistrats de leurs différents fils qui se sont mis en grève depuis le 6 juin de cette année.

Le 21 juin, le président de la République a déclaré que les juges dispensés peuvent faire appel devant les tribunaux, ajoutant que « le problème n’est pas dans la révocation des juges, mais dans la nécessité pour le pouvoir judiciaire de jouer son rôle en tenant pour responsables tous ceux qui n’ont pas rempli leur devoir. »

La Coordination des structures judiciaires a décidé, samedi 25 juin, de prolonger la grève et de suspendre le travail de l’ensemble des institutions judiciaires, administratives, financières et judiciaires pour une semaine supplémentaire, à compter du lundi 27 juin, « en signe de protestation contre le manque d’interaction de la Présidence de la République et du ministère de la Justice avec les mouvements de magistrats et avec l’aggravation de la crise, et de ne pas reculer. Concernant l’arrêté présidentiel n° 516 relatif à la révocation de 57 juges et l’annulation du décret n° 35 qui révisait certains chapitres du décret mettant à jour le Conseil suprême intérimaire des juges.

À la suite de cette décision, le ministère de la Justice a annoncé, dimanche, qu’il poursuivra la mise en œuvre des procédures de retenues sur le salaire des magistrats en grève, conformément à la règle du travail accompli, au regard du salaire de juillet 2022, après avoir annoncé le 20 juin avoir entamé les procédures de versement de l’amende d’exemption pour les juges récemment exemptés


#juges #dispensés #saisissent #Tribunal #administratif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.