Exécution de l’ancien commandant de la gendarmerie algérienne

  • par
الإعدام لقائد الدرك الجزائري السابق

Exécution de l'ancien commandant de la gendarmerie algérienne

La Cour d’appel militaire d’Algérie a condamné l’ancien commandant de la gendarmerie, le général de division Ghali Belkasir, à la peine de mort pour ne pas l’avoir poursuivi pour haute trahison, un verdict rendu par le tribunal militaire de Blida, près de la capitale.

Selon les données, Belkasir, dont les fonctions ont pris fin en juillet 2019, et après avoir quitté le sol algérien, s’est installé entre la France et l’Espagne, puis a obtenu la citoyenneté de l’État du « Vanuatu ».

Au cours de la même session du procès non public qui s’est déroulé jeudi, le militaire, Qarmit Bounoira, le secrétaire particulier de feu l’ancien chef d’état-major de l’armée, Ahmed Qaid Saleh, a été reconnu coupable de la peine de mort, après avoir été suivi accusations de trahison, en plus de révéler des informations secrètes qui affectent les intérêts de l’armée et de l’État, ainsi que la collecte et la transmission d’informations. à des tiers ou à des États, et violation de l’obligation de confidentialité dans le but de porter atteinte à la sécurité et aux intérêts de l’État.

L’Algérie a reçu Bounoira des autorités turques après son évasion.

Algérie : Abdallah Naciri


#Exécution #lancien #commandant #gendarmerie #algérienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.