5 partis anti-référendaires dénoncent les attaques de certains partisans du président contre les participants au rassemblement de Sousse

  • par
5 partis anti-référendaires dénoncent les attaques de certains partisans du président contre les participants au rassemblement de Sousse
Spread the love

Les partis composant la « campagne nationale pour renverser le référendum » ont condamné dans un communiqué aujourd’hui, dimanche, « les attaques contre leurs militantes lors de la marche organisée hier, samedi, par la coordination de campagne à Sousse », par ce que le communiqué considère comme « la des milices payées du président Kais Saied et composées d’éléments bien connus. » Par le passé, j’ai servi au profit de nombreux partis déviants, devant le silence complice des forces de police présentes sur place.

Ces partis ont tenu ce qu’ils ont décrit comme « l’autorité putschiste », pleinement responsable de ces pratiques qui ont été alimentées par le discours de haine et l’incitation adoptés par Qais Saeed et l’utilisation de pages de diffamation pour atteindre la violence dans la rue », selon le texte de la déclaration, soulignant leur souci de « traquer ces crimes, judiciairement pour tenir leurs auteurs responsables. » et ceux qui se tiennent derrière.
Les partis composant cette campagne ont également exprimé leur conviction que « ces comportements honteux du pouvoir et de ses milices, qui deviennent plus dangereux à mesure que la date du référendum approche, la farce, ne représente pas le peuple de Sousse qui a témoigné sa sympathie aux participants et les participants à la marche. »
Il convient de noter que ces partis sont le Courant démocratique, le Parti Ettakatol, le Parti travailliste, le Parti républicain et le Parti Qutub. Des représentants des partis de la « Campagne nationale pour renverser le référendum » ont organisé samedi soir un sit-in de protestation dans la ville de Sousse. Le président de la République, en échange de slogans anti-référendaires. Des escarmouches ont eu lieu entre les deux camps, allant jusqu’à l’échange de bouteilles d’eau et de quelques autres projectiles, à un moment où les forces de sécurité s’efforçaient de séparer les deux groupes.


#partis #antiréférendaires #dénoncent #les #attaques #certains #partisans #président #contre #les #participants #rassemblement #Sousse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.