Saïd pleure de Carthage, la journaliste Sherine Abu Aqleh

  • par
سعيّد يُؤبّن من قرطاج الصحفية شيرين أبوعاقلة

Saïd pleure de Carthage, la journaliste Sherine Abu Aqleh

Le président de la République, Qais Saeed, a adressé ses condoléances au peuple palestinien suite à l’assassinat de la journaliste Sherine Abu Aqleh, lors de sa rencontre avec le ministre des Travaux publics et du Logement de l’Etat de Palestine, Muhammad Ziara, au Palais de Carthage.

Au passage, le président de la République a déclaré : « Nous nous consolons après l’assassinat de la martyre de la libre pensée et de la liberté d’expression.. Le but était de se débarrasser d’elle, mais ils ne pourraient pas tuer la liberté.. Sherine On se souviendra d’Abou Aqleh comme d’une voix libre parlant depuis les champs de bataille. Et cette fois, ils voulaient l’assassiner et faire taire les voix libres. .. Je les ai effrayés alors qu’elle était vivante et de subsistance, et ils ont essayé de saisir son corps aujourd’hui car cela les effraie même lorsqu’elle est morte et sera enterrée .. Mais elle restera immortelle dans l’esprit de chaque personne libre dans le monde ..’

Il a poursuivi : « Je les ai effrayés pendant qu’elle était en vie et les ai peut-être encore plus effrayés pendant qu’elle a été martyrisée et a rejoint la compagne suprême.


#Saïd #pleure #Carthage #journaliste #Sherine #Abu #Aqleh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.